Le café

« More coffee ?  – Noooo no no no no no. Thanks. »

Autre liquide à l’aspect pour le moins déroutant : on le méprendrait presque avec du thé!  Oubliez votre ristrette et sa tasse miniature ; ici c’est du 250ml minimum. Mais pas de soucis : la caféine y est rare et sporadique. Il vous faudra bien un ou deux « free refill » de votre « cup » pour atteindre le quota de l’espresso italien. Selon les endroits, il peut toutefois passer du célèbre « jus de chaussette » au breuvage que l’on ose qualifier effectivement de café. C’est selon votre chance… Le meilleur jus de chaussette est à trouver dans les stations-essences, où vous pourrez l’emporter partout avec vous. Starbucks, à côté, ça fait pas le poids. En fait, ce que l’on aime avec le café américain, c’est qu’il se pare souvent de calories supplémentaires. On peut en effet y verser une variété de crèmes à cafés impressionnante, garanties artificielles : goût noisette, goût chocolat, goût French vanilla… et de sucres et ersatz de sucres, lui rendant une consistance à l’œil beaucoup plus agréable (moins au palais…). Attention, le dosage de ces substances est une affaire d’experts nécessitant sinon de longues années d’expérience, de multiples expérimentations gustatives…

 

Advertisements

One thought on “Le café

  1. Pingback: La même chose, mais en différent | WorkorWalk

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s