Le café

« More coffee ?  – Noooo no no no no no. Thanks. »

Autre liquide à l’aspect pour le moins déroutant : on le méprendrait presque avec du thé!  Oubliez votre ristrette et sa tasse miniature ; ici c’est du 250ml minimum. Mais pas de soucis : la caféine y est rare et sporadique. Il vous faudra bien un ou deux « free refill » de votre « cup » pour atteindre le quota de l’espresso italien. Selon les endroits, il peut toutefois passer du célèbre « jus de chaussette » au breuvage que l’on ose qualifier effectivement de café. C’est selon votre chance… Le meilleur jus de chaussette est à trouver dans les stations-essences, où vous pourrez l’emporter partout avec vous. Starbucks, à côté, ça fait pas le poids. En fait, ce que l’on aime avec le café américain, c’est qu’il se pare souvent de calories supplémentaires. On peut en effet y verser une variété de crèmes à cafés impressionnante, garanties artificielles : goût noisette, goût chocolat, goût French vanilla… et de sucres et ersatz de sucres, lui rendant une consistance à l’œil beaucoup plus agréable (moins au palais…). Attention, le dosage de ces substances est une affaire d’experts nécessitant sinon de longues années d’expérience, de multiples expérimentations gustatives…

 

Advertisements

1 thought on “Le café

  1. Pingback: La même chose, mais en différent | WorkorWalk

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s