Mings et Spandex, the two essentials (VA)

On parle souvent des 10 Essentials du randonneur, on parle moins souvent de Waynesboro.

Fatale erreur. Car c’est à Waynesboro que 1) le Spandex fut inventé, matière sans laquelle vous auriez bien peu d’élasticité 2) se trouve LE buffet chinois du Sentier: Mings.

IMG_1543

Waynesboro à présent, petite ville sans prétention, un « downtown historique » aux devantures pour la plupart vides. L’une des boutiques, probablement la plus fascinante de la ville, combine une agence postale, un magasin de robes de mariées et une succursale  de nettoyage en un seul local. Suite de l’exploration by night: un bâtiment rectangulaire gigantesque aux allures vaguement asiatiques de l’extérieur. Quelques lampions orange délavé et de géantes statues de dragons à l’entrée. A l’intérieur, de jeunes serveuses aux traits asiatiques et à la langue peu loquace, et de toute façon peu structurée en anglais, nous placent. Le buffet est à l’image du bâtiment : gargantuesque.  Les convives aussi parfois : assis derrière nous, une mère et ses deux jeunes filles déjà obèses; et plus loin, sous l’un des nombreux écrans TV, deux motards non moins imposants et tout en tatouages, en un tête-à-tête romantique. (Journal, 19/10, 14 miles)

Le buffet chinois…est une expérience aussi authentique aux États-Unis que de manger un burger. Et outre l’authenticité culturelle évidemment, elle en est presque un mythe pour un thru-hiker affamé qui voit dans la formule “all you can eat chinese buffet for 12 bucks” la solution directe à un estomac en constante demande de calories et d’une diversité gastronomique plutôt absente – voire nulle – une fois en chemin.

Le buffet chino-américain a ainsi un côté pittoresque que vous ne trouverez pas ailleurs, surtout en Chine. Tout d’abord, par sa musique d’ambiance inoubliable – un mélange de titres pop et hit-parade pour teens qui vous vrille les oreilles au bout de 2 minutes. Ladite playlist se mue, au moment de Noël (un bon mois voire deux avant) par un medley chants de Noël modernisés, toujours sur le style pop. De quoi enchanter votre repas. Ensuite, et bien sûr, les plats proposés: parmi les plats asiatiques habituels (nouilles sautées, riz sauté, nems, sushi… – autre pot-pourri de cultures), le buffet chinois possède toujours une section de plats “safe for American“. On y trouve  généralement, l’éternel Mac and Cheese (à l’origine des pâtes au fromage. Maintenant on sait plus bien), wedges (patates), pain à l’ail et beignets; avec parfois quelques variétés régionales (le fried chicken du Sud). Bref, un tour du monde (tout comme) gustatif en une quarantaine de plats…qui finalement reviennent à peu près tous à un goût identique. L’égalité dans la diversité, n’est-ce pas beau tout cela! Le repas s’achève sur une petite pensée philosophique contenue en un “fortune cookie”, laissant votre estomac et votre esprit complètement repus.

 

Au buffet du p’tit-dèj, une nouveauté à l’œil (et à la bouche) de l’Européen, ou l’Américain d’ailleurs, qui n’est jamais descendu dans le sauvage Sud des États-Unis: “biscuits and gravy“. Une des clientes de l’hôtel, une vieille femme dont la visite dans la cité du Spandex demeurera à but inconnu, m’a guidé dans mes premiers pas avec l’étrange mets, me conseillant de réchauffer le “biscuit” avant tout chose (heureusement). Ce plat consiste à manger une sorte de scone anglais noyé dans une sauce tout à fait indescriptible, type béchamel en plus épaisse et gélatineuse, avec une pointe de saveur viande. J’en ai passé plus de temps à lire le journal du Jour du coup. Première page: la munificente Oprah. Page économie: la munificente Oprah (ayant acheté 10% de Weightwatchers). Page politique: on s’attendait presque à y voir le portrait de la célèbre talk-show-woman mais non. Juste quelques considérations sur le nouveau ministre canadien et un magnifique schéma presque trop proche du manichéisme pour être vrai des candidats républicains et démocrates à la future présidentielle selon les questions qui agitent le citoyen américain (taxes, minimum wage, health care, same-sex marriage). (Journal, 20/10, 5.1 miles)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s