Ours et autres félins à New-York (NY)

 

New-York State : basse altitude et day-hikers entre couleurs chaudes de l’automne et température s’accordant à ces dernières. Un jour de plus sous l’été indien new-yorkais et son sentier aux allures de Southern Maine: montées et descentes brèves et abruptes s’ajoutant aux feuilles mortes, ciel bleu, et citadins de sortie. Pas mal de détritus. Une course illégale de bagnoles en circuit fermé sur autoroute publique. “Comfortably Numb”, les échos d’un karaoké, d’un feu d’artifice. Le va-et-vient routier est encore audible depuis la canopée. (Journal, 19/09, 21.1 miles)

Ce n’est pas non plus Manhattan ou Brooklyn, mais on sent que les grattes-ciel ne sont pas loin! Caractéristique de New-York : On ne traverse plus des rivières mais des routes, et ce n’en est pas moins dangereux. L’avantage : le Sentier croise à plusieurs reprises des routes principales menant très souvent à des Deli – entendre la plupart du temps « stations essences ». On s’arrête à l’un, bucoliquement appelé Mountaintop market (800ft -> 244 m d’altitude) , où les prix sont bucoliques eux-aussi, notamment sur les articles habituels des thru-hikers (ramens, pasta-side, snacks…) ; un business juteux.

Beaucoup plus proche des routes donc, nous croisons beaucoup de personnes en balade pour le week-end. Le Sentier semble d’ailleurs conçu pour la marche à la journée, passant dans des endroits improbables où seul un être en manque cruel de dépense énergétique et de vues panoramiques aurait envie d’aller (ce qui n’est pas vraiment le cas du thru-hiker moyen, au cas où certains auraient des doutes).

This slideshow requires JavaScript.

« Do you have a trail name » demandai-je à l’homme qui avait momentanément perdu la trace du chemin, et venait de m’offrir en échange sa carte de visite pour «  a shower, grocery store and some computer » quand j’atteindrai New-York city. « Nine Lives, me répond-il, no one has guessed why so far”. Je tente: “mmm because you were a cat in another life?”. “Ahahah, no it’s because I eat cat food”, et il disparaît derrière un rocher. (Journal, 31/07, 10 miles)

C’est dans l’État de New-York que nous retrouvons « Nine Lives », aux abords du Bear Mountain bridge reliant les deux rives de l’Hudson, le fleuve formant une frontière naturelle entre New-York et New-Jersey. Il se trouve que Jake “Don’t Panic”, mon partenaire de marche, le connaît aussi: il l’a rencontré sur un autre thru-hike,  le PCT. Le monde est petit… Nous sommes également avec Brad alias “Saint“, un thru-hiker flip-flopper que nous avons vu pour la première fois avant Glencliff (NH) et avec qui nous marchons depuis quelques jours.

Ces noms fantaisistes ou trail names sont généralement donnés par d’autres randonneurs à partir de quelque chose -une histoire, un objet, etc – qui vous caractérise. Un des noms de trail les plus communs rencontrés cette année : Huckleberry Finn et ses variations, d’après le célèbre roman de Mark Twain, véritable classique américain. On a aussi croisé un Macklemore au leggings façon tableau italien du XVIè, dont la référence était plutôt celle-…Autre classique américain, après tout.   Quelques-un des crus 2015 : Cheerio, Poet, Nemo, Grouse whisperer, Carpenter, Gonzo, Frogg and Toad, Tao, Forger, Space sex, Cake, Dirty Rotten Liar, Cody Coyote, Déjà-vu, Solar Body, Kermit, Yogi, Profesor Buddha, Chief-pretty-feet,… Je vous laisse imaginer les histoires qu’ils peuvent contenir.

 

La demeure de notre hôte se situe au cœur de Croton on Hudson (à ne pas prononcer à la française), à 21 miles de la Grosse Pomme. Il nous accueille avec la Budweiser de rigueur – la bière cheap des USA- avant d’arriver chez lui, une maison à la fois vide de déco et emplie de choses diverses et variées: Backpacker et The New-Yorker reposant aux côtés de vinyles des Beach Boys et Tom Waits, des bouquins de grammaire allemande et de géologie, du matos d’escalade ou de vélo…la déco faite d’elle-même. Il nous montre ses nombreuses photos de tables de pique-nique où il a dormi, soûl d’une ou deux bières et d’un coucher de soleil; nous cause de jazz, pour revenir plus tard à ses expéditions à pieds et vélo. Il vient juste d’accueillir un couple de grimpeurs français explorant les falaises des USA  rencontré au hasard de sa route. L’homme semble vivre au gré des vents (et du vin), Rimbaud américain à la retraite. J’en hésite presque à rester un jour de plus pour visiter New-York city mais le “Splendid silent sun” de Walt Whitman, contrairement à son auteur, me rappelle au trail bien plus que Manhattan.

“Give me the splendid silent sun with all his beams fun dazzling,/ Give me juicy autumnal fruit ripe and red from the orchard […]” “Splendid Silent Sun”, W.Whitman

On repart donc tous propres (pas pour longtemps) vers LA montagne de New-York sur le AT: Bear Mountain. En fait, son nom original et beaucoup plus sexy était “la montagne nue” (bare mountain). Par quasi-homonymie, les gens du coin ont préféré la mythifier de l’animal du continent le plus redouté des marcheurs.

Et en effet, nous y avons vu notre premier ours!

Dans un zoo… Le Sentier, avant de grimper Bear Mt, passe par le jardin zoologique de Fort Montgoméry où vous pourrez voir toute la wildlife que vous avez essayé d’apercevoir vous-même sur le chemin. On se souvient que Bill Bryson, dans son bouquin sur le Sentier des Appalaches, s’étale en long et en large sur la présence dudit ours dans les forêts américaines, instiguant habilement frisson et rires à son lecteur. Jusqu’ici l’ours est – force est de le constater – plus un outil littéraire que menace réelle.

On poursuit sous un soleil peu silencieux, puisqu’empli de la présence de marcheurs en week-end. Cela fait bien longtemps qu’on n’a pas vu une goutte de pluie…

This slideshow requires JavaScript.

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s