A propos de…

appalachian-trail-map.jpg

Le projet: marcher à travers les 14 états de la côte Est des États-Unis en suivant le Sentier des Appalaches [photo: appalachiantrials.com]

Ce site a été créé à l’origine dans le but de relater une première expérience du “thru-hike”  aux USA, prétexte -ou moyen – aussi pour découvrir le pays de manière plus singulière que par ses destinations touristiques. A pieds, donc lentement, et dans des coins où je ne serais très sûrement jamais allée s’il n’y avait pas eu ce “National Scenic Trail” suivant la chaîne des Appalaches. (Notez que c’est tendance de faire de l’exercice en milieu naturel; d’après divers magazines, tenants de nos us et coutumes -cf National Geographic de janvier 2016. Et The Guardian. Et…)

Le blog a été délaissé en cours de route, tout simplement pour vivre pleinement cette expérience….pour être repris post-périple afin de reprendre son but initial. Et possiblement être la base d’autres récits de thru-hikes.

Thru-hike, quésako?

Ce terme, imprononçable pour le Français moyen, désigne tout simplement une pratique de la randonnée très populaire aux USA, consistant à traverser une (grande) partie du pays à pieds, et donc sur plusieurs mois (moins de 2 à 12 selon la vitesse de marche et la longueur). Il existe plusieurs long sentiers balisés (ou non) permettant cette pratique. Depuis les années 1960-70, les USA se sont en effet dotés de “National Scenic Trails” permettant l’accès et la protection d’espaces représentatifs de l’histoire et du paysage du pays.

 

national-trails-map

Le système des sentiers dits nationaux   [photo: dogblog.rufwear.net]

Vous entendrez peut-être quelqu’un vous causer de  AT (éy-ti), CDT (ciditi) ou PCT (piciti). Non, il ne s’agit pas d’acronymes de syndicats français exportés en territoire américains…

AT, CDT, PCT, quoi qu’est-ce?

Ce trois sigles désignent les trois sentiers les plus populaires, respectivement Appalachian Trail, Continental Divide Trail et Pacific Crest Trail, traversant le pays du Sud au Nord et consistant ce que thru-hikers nomment le Triple Crown. Lorsque vous achevez les trois sentiers, vous devenez un ” Triple Crowner”. 

TripleCrown-2012

ah non, oups, c’est pas ça!        [photo: badlandsbar3.com]

triplecrownhikes

Le Triple Crown dans le milieu de la randonnée  [photo: vnews.com]

 

“Bon, c’est bien beau tout cela, mais ça ressemble fort à notre Chemin de Saint-Jacques de Compostelle européen”, allez-vous me dire. Oui, et non. Il est vrai que l’article du dernier 6 mois (n°10) sur la wi-fiisation dudit sentier a clairement résonné avec mes souvenirs du Sentier des Appalaches; ceci dit, la randonnée longue-distance aux USA est finalement presque plus sacrée que le fameux pèlerinage et possède tout un univers.

Pour dire, certains s’amusent à les arpenter plusieurs fois. Ils deviennent donc “double triple crowner” voire même “triple triple crowner“. D’autres n’arrivent pas à s’arrêter et repartent dans l’autre sens une fois arrivés au terminus du trail; on appelle ça un Yo-yo.  Enfin, les conditions météo ou du climat aidant, certains préfèrent “thru-hiker” en flip-flop. Qui n’est pas randonner en tongs  (quoique certains s’adonnent aussi à cela), mais effectuer une partie du Nord au Sud par exemple, et l’autre partie du Sud au Nord dans la même année. Cette dernière méthode évite entre autres de se retrouver avec 15000 randonneurs au même endroit, un des actuels défis pour la maintenance des sentiers. Nous le verrons au cours de notre balade.

Car oui, depuis la publication de A Walk in the Woods  par Bill Bryson ainsi que Wild de Cheryl Strayed et leurs adaptations cinématographiques, le thru-hike est en vogue, tout du moins aux US!

wild

Le film sorti en 2014, faisant grimper les ventes du bouquin [photo: rottentomatoes.com]

Même les ultra-marathoniens s’y mettent, volant les records de vitesse des usuels marcheurs  (ah oui, parce que le grand jeu est de parcourir ces distances le plus vite possible. Histoire de rajouter un peu de siracha aux ramens…). Dernier records en vue: Scott Jurek, Sentier des Appalaches Northbound, assisté, 46h 8h et 7mn, juillet 2015  /Heather “Anish” Anderson, Sentier des Appalaches Southbound, non-assisté, 54.7 jours, septembre 2015.

 

Ça leur permet notamment de se faire sponsoriser. En effet, un thru-hike étant par définition de longue-durée (ce qui devient paradoxal dans le cas d’un record de vitesse, mais là est une autre histoire), il est rare que vous rencontriez un thru-hiker salarié avec revenus réguliers.

thruhikinglife

Réponse claire et précise à une des questions les plus demandées

 

Ainsi, certains écrivent des bouquins de ces “changing-life” expériences – ouvrages plus ou moins de qualité suivant l’auteur… ou bien en font carrément un business plus ou moins utile également.

 

thruhiking course.jpg

Et hop, études de thru-hiking… [photo: eathomas.com]

Bref, tout un monde.

 

Dans lequel nous allons entrer, si vous le voulez bien (pour cela, cliquez sur “Le Grand Est américain: le Sentier des Appalaches” qui en est le récit par États traversés). Ayant marché une bonne partie (1900 miles sur 2189, je vous laisse calculer le pourcentage) en compagnie d’un double triple crowner – américain qui plus est, j’ai eu la chance d’avoir un accès plus large et complet sur le sujet.

Sur ce, joyeuse lecture et Happy Trail!

***

Et…last but not least, remerciements éternels à Eli “Patches” Simmer qui m’a ouvert l’esprit à ce type de randonnée. Et qui en plus est un mec bien. 

 

 

Advertisements

3 thoughts on “A propos de…

  1. Pingback: Katahdin | WorkorWalk

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s